Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

647 Avenue des Pins
Montréal, QC, H3A 1A1
Canada

+1 514 835 2816

Modulus excellence offers corporate coaching, consulting, training and conference to foster cultures of excellence.

Modulus excellence offre coaching corporatif, consultation, formation et conférence afin de développer des cultures d'excellence.

Entreprise libérée - Auto-gestion

Modulus Iterations

Modulus Iterations

Blog

Entreprise libérée - Auto-gestion

JF Lavallée

Dans le dernier post, nous avons parlé des trois dimensions qui forment une entreprise quelle qu’elle soit et le souci pour ceux qui veulent tendre vers une entreprise libérée, de retrouver un équilibre entre ces pôles.

 

Aujourd’hui, nous nous attarderons sur le volet du Self-management, de l’auto-gestion ou auto-gouvernance.

 

Le principe derrière l’auto-gestion est très simple : avoir toute la Liberté, et donc toute l’autonomie, l’autorité et le pouvoir de faire ce que je trouve prioritaire dans l'accomplissement de mon travail. Donc, de choisir sur quoi je mets mes efforts, de prendre les décisions que je crois nécessaires et de laisser de côté les enjeux que je considère non pertinents.

 

Ceci sous-entend donc, la chose suivante :

 

L’environnement doit permettre une Équité au niveau de l’Autorité et de la distribution du Pouvoir. Dit autrement, tous les individus ont le même niveau d’autorité, le même pouvoir décisionnel en lien avec les mandats dont ils sont responsables.

 

Le danger ici cependant est d’avoir des efforts qui tirent l’entreprise dans toutes sortes de directions.

Pour éviter cet éparpillement, il est primordial de pouvoir s’accrocher à une Vision claire, porteuse de sens et partagée par tous. L’on parle ici de définir un pourquoi et non un comment. Le fameux Why de Sinek.

 

Et finalement, comme nous n’avons plus dans un tel contexte de patron proprement dit, et que chacun peut faire relativement à sa guise, nous devons nous donner des Règles de conduite. Ce sont celles-ci qui assureront le bon fonctionnement du collectif.

 

En résumé, nous nous retrouvons avec un environnement comme celui-ci :

 

Maintenant, c’est bien beau tout ça et pour l’employé c’est le rêve!

J’ai le droit, moyennement le respect de certaines règles, de faire ce que je veux, quand je veux, comme je veux… génial!

 

Pas si vite mon cher employé!

 

Avec Liberté, vient inévitablement la notion de Responsabilité.

 

Ca veux dire quoi la Responsabilisation?

 

Cela implique être autonome dans ses actions et donc dans sa priorisation et accomplissements.

Cela implique une discipline personnelle très développée, car ne l’oublions pas, nos collègues dépendent de notre production pour que collectivement nous puissions réussir. Je dois donc me commettre et respecter mes engagements auprès de la collectivité.

Cela implique aussi une motivation interne de tous les instants. N’ayant pas de patron pour me pousser dans le dos, me dire quoi faire et pour quand le livrer, je dois trouver en moi la volonté d’être le plus efficace possible jours après jours.

 

Et finalement, en parallèle, n’ayant plus de département de ressources humaines pour guider mon développement, je dois le prendre en main, décider ce sur quoi je veux investir mes efforts afin de sans cesse apprendre et m’améliorer pour rester compétitif.

 

Voilà pour l’individu, ce que représente le volet humain de la responsabilisation :

Lorsque l’on met ensemble ces deux volets, nous avons tous les éléments nécessaires pour établir un climat propice à l’auto-gestion.

 

Les leaders actuels doivent travailler à rendre concret un environnement de travail Libéré en développant l’équité, clarifiant la vision et collectivement en identifiant les règles de conduites nécessaires.

En parallèle, les employés doivent assumer leur liberté nouvellement découverte, en prenant en charge la responsabilité qui l’accompagne.

 

L’une ne peut exister sans l’autre et vice versa.

L’environnement du self-management, de l’auto-gestion, n’est pas que du ressort de l’employeur. L’employé y a un grand rôle à jouer et contrairement à ce que l’on peut penser, cette prise en main de l’autorité, du pouvoir et de la décision n’est pas si aisée que cela…. parlez-en à tout dirigeant actuel d’entreprise!

 

Néanmoins, plusieurs tendent à dire que dans un tel modèle, tout le monde y gagne autant collectivement qu’individuellement parlant. Et c’est l’attrait du modèle des entreprises Libérées.

 

Pour le prochain billet, nous examinerons le dernier volet de l’équation : la pleine conscience (wholeness).

 

A bientôt!