Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

647 Avenue des Pins
Montréal, QC, H3A 1A1
Canada

+1 514 835 2816

Modulus excellence offers corporate coaching, consulting, training and conference to foster cultures of excellence.

Modulus excellence offre coaching corporatif, consultation, formation et conférence afin de développer des cultures d'excellence.

Leadership 2 X 2 - Contrôle et Perspective

Modulus Iterations

Modulus Iterations

Blog

Leadership 2 X 2 - Contrôle et Perspective

JF Lavallée

Depuis les débuts de l’humanité, l’Homme se questionne sur le sens de la vie et plusieurs livres et traités ont été rédigés au fils des siècles pour tenter de comprendre notre place dans l’univers.

Ceci dit, je crois qu’il est aussi possible d’expliquer tout de la vie grâce à une simple grille de deux par deux. Bon, peut-être pas *tout* de la vie, mais certainement presque tout du leadership!

Au cours des années en tant que coach corporatif, j’ai amassé un sac plein de ces grilles qui me permettent de mettre en perspectives les différents aspects du Leadership.

Aujourd’hui, je vous en présente une première qui traite de la nécessité pour un gestionnaire, un leader, de chercher le bon équilibre entre Contrôle et Perspective.

2 X 2 – Contrôle x Perspective

Sur l’axe des X, à l’horizontale, vous avez le contrôle et sur l’axe des Y, à la verticale, la perspective. Quel est selon vous l’endroit idéal duquel devrait évoluer un gestionnaire? (les lettres sont pour faciliter la référence)

Intuitivement, l’on aurait tendance à pointer vers le quadrant supérieur droit (D) qui démontre un plein contrôle et une grande perspective.

Maintenant, au cours d’une journée normale de travail, selon vous, où se retrouve fréquemment un gestionnaire?

En effet, les événements du quotidien nous entrainent un peu partout dans cette grille au cours d’une journée.

L’on commence peut-être en « D », mais un coup de fil imprévu nous annonçant l’arrivée d’investisseurs à brûle-pourpoint nous catapulte dans le secteur « A » (peu de contrôle et perspective). Rapidement l’on cherche à reprendre le dessus, on lance des directives à notre équipe, on tente d’aller chercher de l’information sur les visiteurs qui arrivent etc.

Petit-à-petit on tente de retourner dans le quadrant « D ».

De par la nature de l’être humain, l’on tombe cependant souvent dans le piège suivant :

A parti de cet événement déstabilisant, l’on tente de retrouver un certain niveau de contrôle, ce qui est parfait. Mais, et c’est ici que le piège nous guette, pour se rassurer trop souvent l’on s’acharne à retrouver un haut niveau de contrôle.

Et ce faisant, l’on tombe dans ce que l’on appelle souvent, le micro-management. Vouloir tout savoir, tout contrôler pour se donner un sentiment justement de contrôle et d’assurance.

Ce que nous devrions plutôt tenter de faire est de retrouver juste suffisamment de contrôle pour pouvoir respirer et aller chercher de la perspective.

Il se peut que ce faisant, l’on perdre un peu de contrôle, mais qu’à cela ne tienne, il faut faire avec car l’important à cette étape est de refaire surface de l’eau, voir plus loin, réfléchir stratégiquement et être à l’affût des opportunités que la situation imprévue peut nous apporter. Ce qui est très difficile de faire quand l’on reste dans le détail.

Et dès que nous retrouvons un certain niveau de perspective, il nous est possible d’ajuster la situation, corriger les premières directives, écouter les suggestions que l’on nous présente pour finalement revenir dans le secteur « D » duquel nous souhaitons évoluer le plus souvent possible.

Remarquez que contrairement au premier graphique où le cercle idéal était complètement en haut à droite, réalistement, le « sweet spot », l’endroit idéal est juste au début du « D ». Très rarement aurez-vous vraiment la chance de vous retrouver en haut à droite. Et si c’est le cas, posez-vous la question suivante : pourquoi suis-je si à mon affaire?

Pour rester agile, créatif, innovant, vous devriez toujours être sur le bord du déséquilibre, ce qui signifie que vous êtes toujours à repousser les limites, à fouiller dans l’inconnu pour des nouvelles opportunités. Et si vous êtes dans cette zone, vous n’aurez jamais le loisir de devenir 100% confortable et en contrôle… et c’est parfait!

Finalement, un dernier piège à éviter, que l’on voit moins souvent de la part des gestionnaires, mais qui se produit souvent lors d’un exercice de brainstorm par exemple.

C’est l’inverse du micro-management. Le besoin de pousser le volet perspective au maximum et se retrouver au haut du quadrant « C ». Il arrive que certains gestionnaires ont toujours plein de bonnes idées, mais restent pris au stade d’idéation et on de la difficulté à concrétiser le tout. Une séance de brainstorming qui n’utilise pas efficacement des techniques de convergence pour faire atterrir au final les idées tombe également dans ce piège.

En terminant, nous ne remettons pas en question le rôle des philosophes à travers les époques, bien au contraire! Nous ajoutons simplement que parfois, une bonne vieille grille de 2 X 2 est l’outil idéal pour recadrer nos comportements et nous permettre d’éviter certains pièges humains, et de gestion.

Savoir trouver le bon équilibre entre contrôle et perspective, voilà un défi quotidien auquel fait face tout gestionnaire et leader au cours de sa carrière. Garder en tête les différents pièges qui nous guette vous permettra je l’espère de demeurer plus longtemps dans le « sweetspot »!

Au plaisir!